Les approches chirurgicales, classiques, dites ouvertes (open) impliquent de devoir détacher les muscles de la colonne vertébrale pour permettre au chirurgien de bien voir la zone à opérer. Ceci se fait aussi en écartant largement les structures proches de la colonne : peau, aponévrose,  muscles…etc. 

 

 

 

 

 

 

Minimal Access Spinal Technologies (MAST société Medtronic®)                                                                                                                                                           

 

 

 

 

 

Incision d’une chirurgie ouverte

 

 

 

 

Depuis quelques années, il existe de nouvelles approches considérées comme plus respectueuses des structures adjacentes de la colonne vertébrale, particulièrement les muscles lombaires. Ceux-ci jouent un rôle important dans la fonction vertébrale et leur fragilisation peut générer des douleurs.

La technique mini-invasive réalisée à la clinique Les Fleurs permet de réaliser une arthrodèse lombaire grâce à 1 ou 2 incisions (uni ou bilatérale selon la pathologie) de 2 à 4 cm permettant de passer les instruments et le matériel en utilisant des systèmes permettant d’écarter les muscles de manière à mieux respecter l’anatomie.

 

 

 

Vue horizontale                                              

 

 

                           

 

                                                                                                                                                                    

 

 

Vue de profil

 

 

 

 

 

La chirurgie dite mini-invasive vise à réduire au maximum le « traumatisme » opératoire. L’objectif est d’atteindre les mêmes objectifs, de libération des nerfs et de correction des déformations, que la chirurgie conventionnelle mais en limitant les risques opératoires.

Quand elles sont applicables, les techniques mini-invasives présentent les intérêts suivants :

  • moins de saignement durant et après l’intervention,
  • diminution des douleurs postopératoires
  • limitation des contraintes posturales : la station assise est autorisée dès le lendemain
  • la mobilisation du patient est facilitée en post-opératoire
  • la durée du séjour hospitalier est diminuée.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ces techniques mini-invasives font souvent appel aux techniques radiologiques durant l’intervention afin de suivre avec précision le déroulement de celle-ci.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les techniques non invasives sont de plus en plus nombreuses et permettent de remplacer les techniques dites « classiques » dans plusieurs types d’intervention : hernie discale, arthrodèse lombaire et canal lombaire étroit.

Le choix de la technique est proposé par le chirurgien en fonction de la pathologie, de l’état de santé du patient ou de l’existence d’un antécédent de chirurgie vertébrale.